La ferme occupe une centaine d’hectares dont une bonne partie  était encore cultivée en céréales conventionnelles il y a moins de 10 ans.  En 2015, la ferme entame sa conversion à l’agriculture biologique et déploie un ambitieux programme de plantation agroforestière. 10.000 arbres et arbustes ont depuis pris racine. De nombreux dispositifs sont en test. Haies cynégétiques, haies brise vent, haies de séparation du fonds voisin, haies nourricières pour la biodiversité et nos papilles viennent compléter les lignes intraparcellaires. Notre agroforesterie s’inscrit dans le programme Speal,  expérimentation menée par l’Inra à l’échelon européen. Là encore plusieurs typologies d’implantation sont testées selon les objectifs de plantation, la nature du sol et l’exposition. Les arbres peuvent être plantés de 6 à 12 m les uns des autres, sur des lignes elles-même espacées de 10 à 50 m les unes des autres. Les objectifs sont divers : principalement bois d’œuvre pour la construction et les métiers du bois, mais aussi fourrage ligneux, fruits, fleurs à butiner, amendement des cultures de céréales et du parcours herbeux de notre future élevage ovin…

A Château Fer, vous trouverez la plus part des essences indigènes et des variétés plus exotiques. Bientôt vous pourrez Cliquer ici pour découvrir la liste des essences.

A terme, la destination principale des cultures entre ces arbres sera l’alimentation de nos animaux pour être autonome mais nous gardons toujours un peu de place pour des variétés de céréales dites « population », anciennes et rustiques.  Produire notre propre farine et cuire un pain au levain traditionnel dans le four de la boulangerie du château est toujours un projet qui nous fait vibrer. Nous explorons la culture sans labour et sans chimie. Ce qui n’est pas en céréales et légumes ou ce qui n’est pas pâturé est cultivé en fourrage. Pour préserver et protéger ces productions, nous entretenons des haies d’arbres qui abritent toute une faune indispensable à la limitation des ravageurs, volant, rampant ou détalant… Cette harmonie est un art difficile où la surveillance est permanente et les équilibres fragiles.