Sélectionner une page

Des idées à planter

par | Jan 13, 2017 |

Première phase de plantation (2016/2017)

Afin d’étaler la charge de travail et de limiter la prise de risque face à des aléas climatiques, il est pertinent de répartir les plantations dans le temps. Priorité est donnée la première année aux aménagements de séparation avec les propriétés voisines et aux parcelles agroforestières.

Boisveaux
Un redécoupaghe de la parcelle en 6 parcelles de surfaces oscillant entre 2.3 et 5 ha est proposé. Chacune des nouvelles parcelles aurait accès au chemin. Le projet agroforestier a une cohérence générale avec des plantations dans le sens Nord Sud mais il intègre aussi le nouveau redécoupage en proposant notamment un gradient de densité qui devra permettre d’étaler au mieux la pousse d’herbe dans l’année et ainsi de favorisant les élevages paturants, autonome et économe. Les lignes d’arbres seront alignées sur le chemin, en courbe pour une intégration paysagère originale.

L’arbre sera également un complément fourrager à travers ses feuilles. Des arbres têtards (P5) seront installés. Une plantation significative de plants permettra d’envisager un volume de bois d’oeuvre très intéressant. Cette parcelle et les dispositifs de plantation pourrait être adaptés pour intégrer le programme de sélection participative de feuillus. Des bosquets seront installés sur la parcelle, ils permettront, d’un point de vue expérimental, de comparer la pousse des arbres en AF et en Boisement et, d’un point de vue zootechnique, de constituer des zones de bien être pour les animaux.

Une partie de la plantation a été imaginé pour tester selon un protocole scientifique l’apport d’arbres fixateurs d’azote sur la fertilité du sol.

Objectifs techniques :

– Organisation du pâturage vers un système autonome et économe : décalage dans le temps de la production herbagère par les différentes densités d’arbres

– Capitaliser avec du bois d’oeuvre

– Apporter un fourrage arboré, complémentaire à l’herbe

– Aggradation des sols

Possibilités scientifiques :

– Test sur l’impact des arbres fixateurs d’azote sur la fertilité des sols

– Sélection de feuillus précieux en agroforesterie

Contraintes :

– Dominance de sols difficiles, sableux sur argile, mais hétérogénéité sur la parcelle

– Drainage sur une petite zone, au niveau du projet de bergerie entre les 2 jachères.

– Pour les bosquets, admissibilité si surface < 0.3 ha